Symposium 1

 Karst, patrimoines et ressources

Karst, heritage and resources

Direction : Fabien Hoblea, Serge Delaby, John Gunn & Kyung Sik Woo
Editorial board :
Jean-Pierre Bartholeyns (Be); Serge Delaby (Be); Vincent Fister (Fr); John Gunn (GBR); Fabien Hoblea (Fr); Jean-Claude Thies (Lu); Nathalie Vanara (Fr); Kyung-Sik Woo (Ko)

Contact : fabien.hoblea@univ-smb.


Call for communications : 

This symposium corresponds to the flagship theme of the 18th International Congress of Speleology (ICS).
At a time when global environmental issues make it necessary to rethink our lifestyles and human-nature relationships, it seems relevant to examine the ways in which caves and karst areas are used through the concepts of resource and heritage.
Caves, and the karst areas in which many caves are situated, are natural, cultural and increasingly recreational resources that have been exploited by humans since the earliest times in the evolution of our species. However, since the 20th century, and increasingly in the 21st century, there has been a growing understanding that caves and karst are also part of our natural and cultural heritage and need to be managed for the benefit of present and future generations. The terms “resource” and “heritage” have commonly been seen to be in opposition but this need not be the case and the expression “heritage resource” makes it possible to bring them together to denote either a resource considered to have heritage value or a heritage feature used as a resource. The process of managing a heritage resource then becomes a systemic continuum integrating and linking identification, knowledge, evaluation, protection, valorization, awareness, transmission.
We invite communications that relate to the scientific and methodological issues and obstacles concerning the identification and characterization of cave and karst resources and heritage, their values, their vulnerabilities, the uses made of them and their impacts. These are issues on which we also have some knowledge and we also encourage communications that will go beyond by examining how, at a time of transitions induced by environmental upheavals, karsts and caves can be considered and treated as heritage resources, depositaries both of the past and of the future of Humanity. As a corollary, it will then be a question of seeing how the management processes must and can deal with the specificities of karst environments. In this regard, reflections and case studies on the place and role of cavers and speleologists in the various management processes of karst and caves will be welcome.
As defined above, this symposium will welcome proposals for papers dealing with the following topics: “Karst and caves protection and conservation”; “Reconciling local development and protection of cave and karst”; “Karst geodiversity and biodiversity: heritage resources?”; “Ecosystems services rendered by karst and caves”; “Karst water management: quantitative and qualitative problems and solutions”; “Karst and caves, sentinels of the climate change?”; “Karst, caves and geohazards”; “Karst and caves resources and heritage, between nature and culture”; “Interpretation tools for citizen awareness and education about karst and caves”; “Speleology, cavers and karst management”. “Speleology (as both science and sport) in protected areas.”; “Participatory approaches for karsts and caves studies and management”.
Three special sessions are proposed and highlighted within the symposium:
– “Karst geoheritage and geosites: from knowledge to management”
– “Caves and karst in UNESCO protected areas”
– “Cavers and scientists together to better respect and protect caves and karst environments”
During the symposium, an open meeting will be held to discuss the opportunity to create a new UIS commission dedicated to karst and caves heritage. All participants at the Congress interested by this initiative are invited to contribute to the preparation of this event by sharing their ideas through the Congress blog. These contributions will be used to build an argument for the creation of this new UIS commission.
Several camps and field-trips related to the congress will concern the themes of the symposium n°1, especially those occurring in the Massif des Bauges UNESCO Global Geopark and in the Famenne Ardenne UNESCO Global Geopark.

Submit

Appel à communications :

Ce symposium correspond au thème phare du 18ème Congrès International de Spéléologie (C.I.S).
A l’heure où les problématiques environnementales planétaires imposent de repenser nos modes de vie et nos relations à la nature, il semble pertinent d’interroger les usages et les pratiques du karst et des cavernes au prisme des notions de ressource et de patrimoine.
Si les karsts et les grottes sont depuis l’aube de l’Humanité utilisés en tant que ressource, ce n’est que récemment qu’ils ont été envisagés d’un point de vue patrimonial, sous-tendant l’idée d’une gestion durable au bénéfice des générations présentes et futures.
Les termes de « ressource » et de « patrimoine » ont généralement été envisagés comme antagonistes. Tandis que la notion de ressource renvoie à des problématiques d’exploitation, de prédation, de surconsommation, de préservation, de renouvelabilité, la notion de patrimoine soulève les questions de la conservation, de la transmission, de l’appropriation, de la valorisation. Ressources et patrimoines ont toutefois en commun (i) de renvoyer à la dualité des catégories « naturelles » et « culturelle », (ii) d’être caractérisables par les notions de « vulnérabilité » et de « valeur », et (iii) de générer des processus de gestion. Mais ressources et patrimoines ne sont pas forcément deux notions antinomiques, et le concept de ressource patrimoniale, permet de les réunir pour désigner soit une ressource patrimonialisée, soit un patrimoine dont on fait ressource. Le processus de gestion d’une ressource patrimoniale devient alors un continuum systémique intégrant et reliant identification, connaissance, évaluation, protection, valorisation, sensibilisation, transmission…
Les communications attendues pourront porter sur les enjeux et les verrous scientifiques et méthodologiques concernant l’identification et la caractérisation des ressources et patrimoines karstiques, de leurs valeurs, de leurs vulnérabilités, des usages qui en sont faits et des impacts de ces derniers. Mais il s’agira aussi d’aller au-delà en examinant en quoi, à l’heure des transitions induites par les bouleversements environnementaux, les karsts et les grottes peuvent être considérés et traités comme des ressources patrimoniales, dépositaires tant du passé que de l’avenir de l’Humanité. Corollairement, il s’agira alors de voir comment les processus de gestion doivent et peuvent composer avec les spécificités des milieux karstiques. Les réflexions et études de cas sur la place et le rôle des spéléologues dans les divers processus de gestion des ressources et patrimoines du karst seront dans cette optique les bienvenues.
Le symposium accueillera toute proposition de communication sur les problématiques et thèmes suivants : « Géopatrimoines et géosites karstiques » ; « Protection et conservation des karsts et des grottes. » ; « Réconcilier le développement local et la protection des grottes et du karst » ; « Karst, sites du Patrimoine Mondial et Géoparcs UNESCO » ; « La géodiversité et la biodiversité des karsts : une ressource patrimoniale ? » ; « Services écosystémiques rendus par les karsts et les grottes » ; « Gestion des eaux et rivières karstiques: approches quantitative et qualitative des problèmes et solutions » ; « Le karst et les cavernes, sentinelles du changement climatique ? » ; « Karst, cavités et risques naturels » ; « Les ressources patrimoniales karstiques, entre nature et culture » ; « La médiation et l’interprétation comme outils de sensibilisation, d’éducation et de valorisation du karst et des grottes » ; « Spéléologie, spéléologues et gestion des ressources et patrimoines karstiques. »
Trois sessions spéciales sont proposées et mises en exergue au sein du symposium :
– « Les géopatrimoines et géosites karstiques : de la connaissance à la gestion. »
– « Grottes et karst dans les aires protégées labellisées UNESCO. »
– « Spéléologues et scientifiques ensemble pour mieux respecter et protéger les grottes et l’environnement karstique. »
Au cours du symposium se tiendra une réunion ouverte à tous les intéressés par la création d’une nouvelle commission de l’UIS dédiée aux patrimoines karstiques. Les inscrits au Congrès auront la possibilité de proposer et partager sur le blog du Congrès leurs idées pour contribuer à l’élaboration de l’argumentaire justificatif de cette nouvelle commission.
Plusieurs camps et visites de terrain liés au congrès recouperont les thèmes du symposium n°1, en particulier les excursions réalisées dans le Géoparc Mondial UNESCO du Massif des Bauges et dans le Géoparc Mondial UNESCO Famenne Ardenne.

Soumettre